Editorial

Edito Avril 2020

par l’Abbé Thierry Vandemoortele, curé

Père Thierry Vandemoortele, curé de Bondues

« ALLO, T’ES OÙ ? »

Expression devenue culte depuis la naissance du téléphone mobile. Grâce à cette merveilleuse invention nous communiquons aisément avec nos familles et amis jusqu’à l’autre bout de la planète, voire, au-delà !

Une maman me racontait un jour avoir vu son petit garçon à genoux devant son lit, le téléphone collé à l’oreille ; il venait de perdre son petit chat et pleurait. Entre deux sanglots il disait : « Allo, Allo, Jésus t’es où ? »

Cette histoire vous fait sourire ? Souriez-vous de la naïveté de l’enfant ou de son audace à téléphoner au bon Dieu ?

Cette innocence de l’enfant nous rappelle cette définition du « vieux » catéchisme : « Où est Dieu ? Dieu est partout au ciel et sur la terre… »

Dans quelques jours les chrétiens célébreront la résurrection de Jésus. Imaginons la tête des premiers disciples venant honorer la dépouille de Jésus et trouvant le tombeau vide. Leur première réaction aurait pu être : « Jésus t’es où ? ».

Un tombeau « inoccupé » et ouvert, c’est une absurdité ! Un tombeau c’est fait pour être « habité » et fermé. Mais depuis le matin de Pâques le tombeau est vide et ouvert ; Jésus est entré dans la gloire de Dieu son Père. La pierre+— roulée signifie que la porte de la mort n’est plus fermée. La mort devient l’accès à la vie avec Dieu.

A Pâques Jésus ouvre la porte du paradis et le tombeau ne se refermera plus. La mort n’est pas le terminus de la vie terrestre, elle est passage. Celles et ceux qui croient au Christ ressuscité sont invités à passer la porte de la vie éternelle.

Que serait devenue cette extraordinaire nouvelle du « tombeau vide » si, depuis près de 2000 ans, des témoins n’avaient proclamé « Jésus est vraiment ressuscité » ?

Baptisés, nous sommes acteurs de la communication de ces événements prodigieux. Il ne s’agit pas de faire de la publicité, mais de répondre à cette question « Dieu t’es où ? » et de nous souvenir de ce que nous sommes aux yeux de Dieu, de témoigner de ce que l’Esprit écrit dans les cœurs, de révéler à chacun que notre vie contient d’étonnantes merveilles.