Editorial

Edito Novembre 2019

par l’Abbé Thierry Vandemoortele, curé

Père Thierry Vandemoortele, curé de Bondues

C’était juste un enfant

A la maternité, un enfant pousse son premier cri. Des infirmières s’affairent autour de lui ; rien ne le distingue des autres nourrissons et elles ne peuvent imaginer ce qu’il deviendra une fois adulte.

Au cœur de la nuit, à Bethléem, un enfant voit le jour. Un bébé comme les autres, «tout le portrait de son père» disent ceux qui viennent le visiter. Par ce nouveau-né, Dieu se donne à regarder sous le signe de la faiblesse, de l’humilité ; visage de Dieu qui nous sourit, signe visible de sa tendresse.

Méditer le mystère de Noël c’est contempler ce bébé que rien ne distingue des autres. Le nouveau-né de la crèche n’est pas «juste un enfant», il est le Fils de Dieu venu dans le monde témoigner de l’Amour du Père et accomplir la promesse de la vie éternelle.

Mais en Jésus, Dieu fait tout à l’envers et vient nous visiter, quand nous ne nous y attendons pas, de nuit, dans une étable !

Il naît sous la forme fragile d’un nourrisson et se fait baptiser comme un pécheur. Il dit que les pauvres sont heureux et se complaît au milieu des païens et des malades. Il dit que les premiers sont les derniers et il est prêt à abandonner 99 brebis pour retrouver celle qui s’est perdue. Il conteste les fausses valeurs de l’avoir, du pouvoir et du paraître et critique la société qui ne donne pas la priorité au respect de l’homme. Il suscite la haine chez les chefs religieux et ne fait rien pour éviter la mort.

Pendant l’avent, convertissons-nous et remettons notre cœur à l’endroit. Préparons-nous à vivre une nouvelle année liturgique et à célébrer les mystères du Christ : son incarnation, sa passion, sa résurrection, son ascension et la venue de son Esprit. Reconnaissons en ce nouveau-né couché dans une mangeoire, le signe de l’Amour inconditionnel de Dieu, l’Emmanuel, «Dieu avec nous».

L’avent est le temps du réveil pour ne pas rater le rendez-vous avec Celui qui est venu et ne cesse de surgir dans notre histoire.