Editorial

Edito Juin 2019

Père Thierry Vandemoortele, curé de Bondues

« Même pas peur ! »

par l’Abbé Thierry Vandemoortele, curé

Vous avez certainement déjà entendu cette expression dans la bouche d’enfants.
Au lendemain de Pâques et des premières apparitions de Jésus, les apôtres s’enferment dans la crainte.
Difficile d’annoncer la Bonne Nouvelle du Christ ressuscité dans un monde hostile !
Il faut attendre la venue de l’Esprit Saint, le jour de la Pentecôte, pour que les disciples sortent de leur peur et osent crier : «Christ est Vivant» !
L’Esprit décoiffe ! L’Eglise est en «sortie» dit le pape François, et ne doit pas craindre de s’exposer au vent de l’Esprit, ni aux courants d’air des parvis.
Son souffle nous aide à comprendre l’essentiel et nous stimule pour inventer et répondre aux défis de notre époque.
N’ayons pas peur, il nous pousse en avant.
Vivons des fruits de l’Esprit : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi.
Le repos estival approche, une occasion de nous remettre en route spirituellement.
Loin de nos vies trépidantes prenons le temps de la méditation, de la contemplation, de la prière.
Quand nous stagnons ou n’avançons qu’à petits pas sur notre chemin de foi, l’été peut donner des idées et nous redynamiser.
Et si nous envisagions des vacances autrement, en prenant le chemin d’un pèlerinage ou d’une retraite en abbaye ?
En ce temps de vacances, l’Esprit nous envoie vers des gens que nous ne connaissons pas, nos assemblées reçoivent des personnes étrangères à nos communautés.
Soyons attentifs à l’accueil, au sourire, à la convivialité, un «pas-grand-chose» qui change tout !
N’oublions pas que, pour parler au monde, le Seigneur a un besoin urgent de nos mains et de nos visages aimables et souriants, besoin que nous quittions nos peurs, pour oser «sortir» et crier qu’il est «vraiment ressuscité».